Toulouse, une ville capitale

Toulouse est une métropole européenne dynamique et attractive.

Capitale de la région Occitanie, elle a su préserver sa douceur de vivre. Ses nombreux atouts concourent à créer sur les bords de la Garonne une qualité de vie qui attire les talents :

  • une vie culturelle intense, de nombreux musées ;
  • des salles de spectacle et des festivals pour tous les goûts artistiques, un orchestre national dont la renommée dépasse les frontières ;
  • des équipements sportifs en grand nombre, 1 000 hectares de parcs et jardins, un réseau de pistes cyclables de 760 kilomètres.

1,3Milllion

d’habitants.

2èmemétropole

la plus attractive de France.

7,8%des emplois

sont dans le secteur de la R&D.

5secteurs

d’excellence.

Toulouse, la place du Capitole

Filières du futur et R&D

Le territoire toulousain anticipe et prépare l'avenir grâce à une diversification vers de nombreuses filières du futur. Elle compte plusieurs entreprises emblématiques.

Le territoire investit dans la recherche et le développement.

Vue aérienne de Toulouse

Imagerie satellitaire

  • Capitale mondiale de l'industrie satellitaire (Spot Image), météorologie (Météo France) et océanographie (Mercator Océan).
  • 25% des emplois européens du secteur aérospatial sont concentrés à Toulouse.

Industrie aéronautique et spatiale

Capitale mondiale de l'industrie aéronautique et spatiale

La ville rose possède une tradition et une identité industrielle forte créatrice d'emploi et c'est pourquoi elle a su attirer des entreprises de renommées internationales dans des secteurs très divers à l'image de Airbus, Thales, Pierre Fabre, Sanofi, Assystem, Rolls Royce, Capgemini...

Airbus à Toulouse

Airbus Group

Le siège mondial d'Airbus Group représente 27 000 employés à Toulouse, 85 000 emplois dans 75 entreprises, 130 formations liées à l'aéronautique. Deux sites sont principalement dédiés à l'aéronautique :

  • Saint-Martin-du-Touch : 1er site industriel français avec 650 hectares et 40 000 emplois ;
  • Toulouse Aerospace : campus de recherche et développement dans l'aérospatiale de 56 hectares.

Les étapes industrielles sont réalisées à Toulouse : du design aux tests en vol, en passant par à l'assemblage final.

Création du plus grand centre européen sur l'hydrogène vert

Dans le cadre du plan relance de ce secteur, la Région Occitanie en partenariat avec Toulouse Métropole, l'Université de Toulouse, le CNRS, l'ONERA (Office National d'Etudes et de Recherches Aérospatiales) et différents industriels, va créer un Technocampus dédié à la recherche sur l'hydrogène.
C'est sur le site de l'ancienne base militaire de Francazal au sud-ouest de Toulouse que ce campus d'un nouveau jour va se structurer. Les travaux d'un montant global de 40 millions d'euros, ouvriront la recherche à des partenariats publics privés.
La présidente de région, Carole Delga, promet qu'il s'agira là du « plus grand centre de recherche, d'essais et d'innovation technologique consacré à l'hydrogène vert d'Europe ». C'est aussi sur ce Technocampus que reposent les plus grands espoirs de voir l'avion vert émerger d'ici 15 ans.