Vous êtes ici
20
sep.

Bilanestival

Le tourisme de loisirs conclut l’été sur une note légèrement positive, avec des résultats confirmant la capacité de Toulouse, en tant que destination urbaine, à séduire les visiteurs dans un contexte caniculaire et concurrentiel.

HÔTELLERIE

Pour la 1e fois en juillet à Toulouse, le taux d’occupation mensuel dans l’hôtellerie a franchi la barre symbolique des 70%, certainement lié à la venue des nombreux touristes pendant le Tour de France (le taux d’occupation hôtelier grimpant mi-juillet à plus de 94%).

Le taux d’occupation se maintient ensuite à 66% en août (avec un pic observé la semaine du 15 août).

Ces chiffres de fréquentation dans l’hôtellerie sont d’autant plus positifs qu’ils s’inscrivent dans un contexte de forte croissance de l’offre hôtelière et d’augmentation du nombre de meublés de tourisme.

SITES ET ACTIVITES TOURISTIQUES

Avec une fréquentation généralement plus élevée au mois d‘août qu’au mois de juillet, les 3 sites les plus visités à Toulouse durant l’été 2019 sont la basilique Saint-Sernin (183 609 entrées), la Cité de l’espace (136 246 entrées / bénéficiant de l’engouement pour ses animations et nouveautés autour de la Lune) et les Jacobins (84 846 entrées).
La Halle de La Machine entre quant à elle directement à la 4e place de ce classement estival (63 001 visiteurs), suivi du groupe Manatour (Let’s visit Airbus + Aeroscopia) à la 5e place (54 731 entrées comptabilisées).

Le succès est également au rendez-vous pour les musées portés par la qualité de leurs expositions temporaires ; le Muséum reste le 1er musée visité de Toulouse (42 461 entrées), suivi par les Abattoirs (25 280 entrées / Picasso et l’exil, une histoire de l'art espagnol en résistance), le Quai des Savoirs (25 091 entrées / Luminopolis) et le musée Saint-Raymond (8 873 entrées / Age of classics).

PROFILS DES VISITEURS

Concernant les visiteurs à l’Office de Tourisme (parmi lesquels le public familial est fortement représenté), la proportion de touristes étrangers équivalente à celle des touristes français atteste de la notoriété croissante de Toulouse en tant que destination touristique reconnue en dehors de nos frontières.

Quant aux nationalités des touristes, arrivent en tête : les Espagnols, les Anglais et les Belges (qui, pour la 1e fois, détrônent les Allemands = 4e), avec les Canadiens en 5e position (soulignant ainsi l’importance et les enjeux de développement touristique et économique de l’ouverture de la ligne Toulouse – Montréal en 2020 par Air Canada).

Temps forts et chiffres clés des autres activités de l’Agence d’Attractivité

Le Bureau des Tournages de Toulouse a pour sa part soutenu le tournage d’un téléfilm pour France 3 intitulé « Le canal des Secrets » (réalisateur : Julien Zidi, avec Annelis Hesme, Aurélien Wiik, Annie Grégorio et Laurent Bateau). Pour celui-ci, 65 techniciens locaux ont été embauchés sur ce tournage. Tous les intérieurs ont été tournés à Toulouse à l’Hôtel de Lestang propriété de la ville et de l’État. Le site de l’ancien rectorat a été entièrement transformé en gendarmerie.

Le Convention Bureau a notamment attiré 3 congrès majeurs sur le territoire toulousain.

  • MFR : congrès national des Maisons Familiales Rurales – avril 2019 : 2 000 congressistes - 2 jours / délégations étrangères de plus de 20 pays
  • USER ! : congrès International – utilisation du logiciel R – juillet 2019 : 1 000 congressistes - 4 jours / 80% d’internationaux
  • + à venir :  Congrès JCE : congrès national de la Jeune Chambre Économique – novembre 2019 : 1 200 congressistes - 2 jours. Ce congrès fait suite à un accompagnement du CVB dès le dossier de candidature :
    • Invest in Toulouse interviendra officiellement pour présenter la destination
    • l’Office de Tourisme a collaboré au programme accompagnants/loisirs et sera présent à la soirée d’accueil des congressistes.

À noter : Toulouse, qui fait partie des villes référencées en tant que destinations d’excellence pour l’accueil de congrès scientifiques, se place à la 87ème place mondiale et arrive en 48e position au niveau européen au classement de l’ICCA (International Congress and Convention Association).

Quant à l’activité Invest in Toulouse, elle peut se prévaloir d’avoir déjà implanté 18 entreprises exogènes depuis le début de l’année. Les secteurs privilégiés sont : l’industrie 4.0 notamment pour l’aéronautique (ex : la société canadienne GPSI, Flexthings d’origine française, Auticonsult d’origine allemande et employant des autistes), la e-santé (ex : Sêmeia pour le suivi des patients en mode Saas) ou dans la cosmétique (ex : la société belge Biorius, experte en toxicologie pour certification en cosmétique et nutrition). Si le numérique reste en tête des implantations, les entreprises dans la santé et les sciences de la vie représentent cette année une part importante des implantations (7 projets sur 18). Ces nouvelles entreprises devraient créer à terme au moins 250 emplois.

Contact

Anna Beauchamp - a.beauchamp@giesbert-mandin.fr - 06 88 94 44 42
Amélie Jolivet - a.jolivet@giesbert-mandin.fr - 07 85 53 50 05

téléchargez le communiqué de presse